Ce que dit Mère Nature

Les bleuets sauvages poussent naturellement seulement dans les sols acides du Canada atlantique, du Québec et du Maine. Les producteurs éliminent les arbustes et les graminées pour permettre aux plants de bleuets sauvages de pousser, puis les gèrent prudemment pour obtenir une récolte.

Les bleuets sauvages sont la culture fruitière la plus importante au Canada atlantique.

Au Nouveau-Brunswick, les producteurs récoltent des dizaines de millions de livres par année (voir statistiques de production).

Cycle de récolte

Une récolte est faite tous les deux ans à partir de plants de bleuets sauvages. Au cours de la première année du cycle de culture, l\\’année de la pousse, la plante produit des bourgeons de fruits pour la campagne agricole suivante. Ces plantes conservent leurs feuilles vertes et continueront de pousser jusqu\\’à l\\’automne. Le côté gauche de la même photo montre des plants de myrtilles récemment récoltés. La plupart des feuilles sont tombées pendant la récolte. Plus tard à l\\’automne, ces plantes seront taillées soit par des méthodes d\\’élagage mécanique. Lorsque les plantes commenceront à pousser le printemps suivant, elles commenceront leur année de pousse.

Pollinisation

Une partie importante de la production de bleuets est la pollinisation. Pendant ce temps, de la mi-mai à la mi-juin, selon l\\’emplacement, des cargaisons d\\’abeilles mellifères se déplacent dans la province lorsqu\\’elles sont livrées aux champs de bleuets. Les producteurs comptent également sur les pollinisateurs indigènes, les abeilles coupeuses de feuilles et les bourdons gérés pour aider à la pollinisation.

Récolte

Entre la mi-août et la mi-septembre, l\\’air les producteurs travaillent à la récolte et livrent quotidiennement aux transformateurs pour assurés ainsi une fraîcheur optimal.